Alienum phaedrum torquatos nec eu, vis detraxit periculis ex, nihil expetendis in mei. Mei an pericula euripidis, hinc partem.

Pour les communes forestières de l’Yonne “on a aussi le souci du long terme”

L’association départementale des communes forestières de l’Yonne est un réseau d’élus de l’Yonne spécialisé autour de la thématique des forêts communales. 

Regroupées au sein de l’association départementale des communes forestières de l’Yonne, lundi 24 juin, 36 communes étaient conviées à l’assemblée générale. L’occasion de faire le point sur les enjeux de leur patrimoine.”Les forêts d’aujourd’hui sont le fruit de personnes qui étaient là avant notre naissance et on ne verra pas le fruit de nos décisions”, expliquait, Jean-Yves Caullet, président de l’association départementale des communes forestières de l’Yonne (Adcofor).Cette structure née en 2006 et regroupant 36 des 193 communes forestières de l’Yonne, s’est réunie en assemblée générale, l’occasion d’évoquer ses enjeux.Le programme régional forêt-bois de Bourgogne Franche-Comté validé par le ministère de l’Agriculture

Le rôle de l’association

Elle accompagne et forme les élus à connaître la forêt, qui couvre 30% du département, et à prendre des décisions, en lien avec ses différents utilisateurs. Levier de développement, leur forêt est une source de revenus, (issus des ventes de bois), un cadre de vie ou encore une réserve de biodiversité.”Notre objectif, c’est de défendre l’intérêt des communes”, ajoute Jean-Yves Caullet.

Ces dernières sont ainsi propriétaires et décisionnaires et elles confient la gestion à l’Office national des forêts. Un office également garant de la « pérennité et de la péréquation” des forêts, face aux changements de gouvernements et de municipalités.Les inquiétudes des communes.

La première est de voir leur contribution (sur le produit des ventes de bois) augmenter.Autre point, qu’elles ne soient pas consultées sur un changement dans le versement du produit des ventes, passant directement à l’ONF (qui en touche 12 % appelés “frais de garderie”) avant de revenir aux communes, et non plus via le Trésor public, comme c’est actuellement le cas. “Il n’y a pas eu de consultation […] et on demande des tests”.

Gérer l’opinion publique.

Aux forêts de plantation de douglas dans le Morvan, source de débat dans l’opinion publique, le président de l’Adcofor répond : “une forêt à trois chances sur quatre d’être privées. À Avallon, nous avons seulement 15 % de résineux.”

Source : Pour les communes forestières de l’Yonne “on a aussi le souci du long terme” – Venoy (89290) – L’Yonne Républicaine

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L’ARBRE
🌳Parce que l’Arbre est la base de tout l’écosystème terrestre.
🌳Parce que l’Arbre c’est la Vie.
🎯SIGNEZ LA PÉTITION:
👉https://www.declarationuniverselledesdroitsdelarbre.org/petition-mondiale-pour-la-declaration-universelle-des-droits-de-larbre/